top of page

Sortie à l'INRIA

Dernière mise à jour : 21 juin 2022

Le 8 juin 2022, huit élèves (Helena, Victoria, Mina, Eglantine, Sacha, Mathilde, Lana et Lilou) sont allés faire une visite de l’Institut National de recherche en sciences et technologies du numérique (plus communément appelé INRIA).

Cette sortie fut possible suite aux très bons résultats obtenus par nos 2 équipes au Concours Alkindi (6e et 22e au niveau national , avec 57 000 candidats au départ).



Lors de cette visite, nous avons pu approfondir certaines notions de cryptographie abordées lors de ce prestigieux concours, mais aussi connaître le quotidien des chercheurs : analyser la sécurité des systèmes cryptographiques et en concevoir de nouveaux.

Anne Canteaut (ancienne co-créatrice des énigmes du concours Alkindi), chercheuse à l’INRIA dans l’équipe COSMIQ, nous a appris que toutes les recherches se basaient sur un programme ou un texte en anglais, et que le résultat était un texte rédigé en anglais. Les élèves ont été surpris de l’utilisation très fréquente de l’anglais dans la cryptographie, qui était, selon eux, plus des maths et de la physique !


Ensuite, des jeunes chercheurs, parfois stagiaires depuis 2 semaines, sont venus nous faire part de leurs expériences. Nous avons compris que pour faire de la cryptographie, il n’y a pas de chemin tout tracé ! Certains sont passés par la physique, d’autres par les maths… (une des stagiaires était même éleveuse de chiens de traineaux !).

Nous avons également appris que chacun travaillait dans différentes formes de cryptographie :

- les cryptanalyses (déchiffrement des messages dont on ignore le code ou la clef), 

- les cryptomonnaies (monnaie virtuelle).

Globalement, la cryptographie sert à protéger des données sensibles (données médicales par exemple).


Certains chercheurs de l’INRIA testent la résistance de programmes de sécurité dans les objets du quotidien (carte bancaire, téléphones, clés de voiture…) afin de déterminer leurs limites et leurs failles, tandis que d’autres innovent et proposent de nouveaux systèmes de sécurité qu’ils font tester lors de concours internationaux. Certains chercheurs de ce laboratoire ont d’ailleurs créé et testé les énigmes du concours Alkindi.


Cette après-midi à Paris aura permis à ces élèves d’apprendre de nombreuses nouvelles techniques de cryptographie telles que le code TEMPLIERS, les chiffrements de VERNAM, Enigma (machine utilisée par les allemands pendant la 2nd Guerre Mondiale à des fins stratégiques) … mais certaines notions les ont quand même laissés perplexes !


Nous remercions chaleureusement l’équipe de l’INRIA pour leur accueil et pour le temps qu’ils nous ont consacré !


Article rédigé par les élèves

92 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


コメント機能がオフになっています。
bottom of page